Invention de l’Intelligence Artificielle (IA)

Intelligence artificielle invention
Partager cet article :

(1956) Est la période reconnue comme la naissance officielle de l’intelligence artificielle. Mais son histoire débute bien avant. C’est en 1943 que l’histoire de l’IA a commencé. Walter Pitts et Warren MCCullough sont les premiers à évoquer l’idée dans leur article : « A Logical  Calculus of Ideas  Immanent in Nervous  Activity ». Dans cet écrit, les deux chercheurs présentent le tout premier modèle mathématique pour créer un réseau de neurones.

1950 : L’ancêtre de l’ordinateur à réseau de neurones, le Turing Test

C’est en 1950 que Dean Edmonds et Marvin Minsky créent le Snarc, le 1er ordinateur à réseau de neurones. Durant cette même année, le Turing Test voit le jour, un outil servant à évaluer l’IA. Aujourd’hui, on utilise toujours le Turing Test.

1952 : Le premier logiciel d’apprentissage sur ordinateur

Arthur Samuel, pionnier américain des jeux informatiques, il créé un logiciel d’apprentissage du jeu d’échec.

La véritable naissance de l’Intelligence artificielle

C’est pendant la conférence de Dartmouth (1956) de John McCarthy que l’IA a été prononcé pour la première fois. Cette conférence est connue comme étant l’acte de naissance de l’intelligence artificielle. Cette dernière devient un domaine de recherche scientifique autonome.

En travaillant chez IBM en 1959, Arthur Samuel invente l’expression de « Machine Learning » ou « apprentissage automatique ». Le Machine Learning est un domaine scientifique placé en sous-catégorie de l’IA.

La même année, Marvin Minsky et John McCarthy fondent le MIT Artificial  Intelligence Project. Puis en 1963, John créé l’AI Lab de l’université de Stanford.

Les périodes d’hiver de l’IA

Les années après l’invention de l’AI Lab, le domaine de l’IA prend froid. L’ALPAC, un rapport américain, confirme le manque de progression dans la recherche de l’IA. Les recherches visant à traduire instantanément la langue russe pendant la période de la guerre froide sont vouées à l’échec. Le gouvernement américain annule le financement de plusieurs projets de recherche.

En 1973, c’est le gouvernement britannique qui tourne le dos aux scientifiques de l’IA. La période qualifiée de premier hiver de l’IA s’étend jusqu’en 1980.

Digital Equipment Corporations crée le R1 (XCON), ce qui marque la fin de l’hiver. Le R1(XCON) est un système commercial pour la configuration des nouveaux systèmes informatiques. Cette création provoque une montée des investissements pendant plus d’une dizaine d’années. Les États-Unis et le Japon remisent sur l’investissement dans la recherche pour le développement de l’IA. Les sociétés investissent plus d’un milliard de dollars par année. Le marché des machines connait un déclin en 1987 à cause de l’apparition d’autres solutions moins chères. Ce qui marque la deuxième période d’hiver de l’intelligence artificielle. Les Américains ainsi que les Japonais laissent tomber les projets.

L’intelligence artificielle : une nouvelle ère

En 1997, l’IA Blue gagne aux échecs face au meilleur joueur du monde Gary Kasparov. La machine triomphe face à l’Homme, c’est une première victoire de l’IA

Dans les années 2000, l’évolution de la technologie donne du renouveau à l’IA. Google fait de remarquables progrès en terme de reconnaissance de discours et insère cette solution dans les applications smartphones.

En 2012, une dizaine de millions de vidéos YouTube permet de nourrir un réseau de neurones pour reconnaître un chat.

En 2016, l’intelligence artificielle obtient une nouvelle victoire face à l’Homme. Google DeepMind gagne au système AlphaGO face à Lee Sedol, le meilleur joueur de jeu de Go. L’IA connait également une performance au niveau des jeux vidéo. On peut prendre l’exemple d’OpenAI Five sur Dota et DeepMind AlphaStar sur Starcraft.

Dans le domaine de l’industrie, la Machine Learning et le Deep Learning prennent peu à peu de l’importance. L’intelligence artificielle ne cesse de surprendre par sa progression ainsi que ses performances.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *