Invention de la clé USB

Une clé USB

Une clé USB

Photo par formulaire PxHere
Partager cet article :

Le 14 novembre 2000, le brevet de la clé USB est attribué à la société israélienne M-Systems. Cependant, plusieurs entreprises se disputent la paternité de cette invention.

L’israélien Dov Moran est considéré comme le principal inventeur de la clé USB. Fondateur de la société M-Systems, c’est lui qui aurait eu l’idée, en 1998, de fabriquer une mémoire amovible compacte connectée à un port USB de type A d’ordinateur (apparu en 1996). En avril 1999, lui et ses co-inventeurs, Amir Ban et Oron Ogdan, déposent donc un brevet aux Etats-Unis qui sera officiellement attribué le 14 novembre 2000. Baptisé DiskOnKey, cette première clé USB a une capacité de 8 méga-octets. Toutefois, elle ne ressemble pas encore à nos clés actuelles car elle est reliée à l’ordinateur via un câble.

Entretemps, en 1999, l’américain Shimon Shmueli, ingénieur chez IBM, conçoit la première clé USB constituée connectée directement à l’ordinateur, sans câble. Il estime être l’inventeur de la véritable clé USB.

Courant 2000, IBM commercialise les premières clés USB aux États-Unis.

En 2006, la société israélienne M-Systems, et le brevet de la clé USB, seront acquis par la compagnie américaine SanDisk, qui commercialisera à son tour des clés USB à grande échelle.

Pendant ce temps, en Asie…

Ce n’est pas tout. A la même époque, un malaisien, Pua Khein-Seng, développe une mémoire flash pour clefs USB et revendique également le titre d’inventeur de la clé USB. Il a qui permet de rendre plus solide le support en remplaçant les éléments mécaniques.

Au début de 2000, la société singapourienne Trek 2000 International sera la première à commercialiser une clé USB, appelée ThumbDrive.

En juillet 2002, un brevet est attribué en Chine à la société China Netac pour “méthode et dispositif de stockage externe électronique flash”. La société M-Systems, de Dov Moran, tentera, sans succès, de contester ce brevet.

Voir aussi : invention du port USB

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *