Le FBI demande à Apple de pirater l’iPhone

Partager cet article :

Le 16 février 2016, la justice américaine demande à Apple de développer une version spécifique d’iOS pour permettre au FBI de déverrouiller un iPhone retrouvé sur une scène de crime. Apple refuse.

L’affaire concerne l’attaque terroriste commise à San Bernardino (Californie) en décembre 2015. Les enquêteurs ont retrouvé sur place l’iPhone du meurtrier et désirent examiner son contenu mais celui-ci est protégé par un mot de passe. Les autorités estiment être en droit de demander à Apple de violer le protocole de sécurité. Cependant, la firme américaine refuse au nom de la protection de la vie privée. C’est le début d’un bras de fer légendaire entre la marque à la pomme et les autorités américaines. Le PDG, Tim Cook, n’accepte pas de créer un précédent qui fragiliserait durablement la sécurité des iPhone. L’affaire durera plusieurs semaines, jusqu’à ce que le FBI parvienne finalement à forcer le téléphone, probablement avec l’aide d’une société israélienne de cybersécurité.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *